Développement de stratégies novatrices de transfert de connaissances en milieu scolaire basé sur l’évaluation d’un programme d’information génétique

La corporation de recherche et d’action sur les maladies héréditaires (CORAMH) est un organisme qui a pour mission de prévenir les maladies héréditaires au Saguenay-Lac-Saint-Jean (SLSJ) en misant sur l’information, la sensibilisation et l’éducation de la population. La présence de cet organisme dans la région s’explique par une fréquence plus élevée de certaines maladies héréditaires causée par un phénomène sociodémographique nommée « effet fondateur ». Le principal outil de CORAMH est son programme d’information génétique déployé gracieusement depuis 1983 dans les établissements scolaires, les entreprises et les groupes sociaux. Ce programme d’information a besoin d’être évalué pour s’assurer des retombées escomptées. Deux clientèles cibles de CORAMH semblent plus problématiques en termes d’intérêt des participants et de rétention des connaissances, soit les étudiants de 3e secondaire et ceux des centres de formation professionnelle qui représentent environ 1400 élèves rencontrés chaque année. L’évolution des connaissances en génétique dans les dernières années, la création de l’offre de tests de porteur au SLSJ, de même que le développement accéléré des nouvelles technologies de l’information et des communications justifient la révision du contenu et du format du programme d’information génétique de l’organisme.
Dans un premier temps, le programme d’information génétique sera évalué pour identifier les éléments à modifier en termes d’écoute et de rétention des connaissances. Ensuite, une équipe multidisciplinaire développera des stratégies novatrices de transfert basées sur les résultats de cette évaluation. Les outils développés et adaptés pour chacune des clientèles visées par le projet seront ensuite testés, calibrés et de nouveau évalués pour confirmer leur efficacité.

Chaire UQAC-Cégep de Jonquière sur les conditions de vie, la santé, l'adaptation et les aspirations des jeunes